Guy Amiot

Guy Amiot

En 1920, Arsène Amiot tombe amoureux des côteaux de Chassagne-Montrachet.
Le domaine Guy Amiot n'est alors pas très étendue (2ha) mais la sélection des parcelles est déjà superbe : "Les Vergers", "Le Clos Saint Jean" puis "Les Caillerets", "Les Dents de Chien" et plus tard Le Montrachet Grand Cru.

En 1930, une cave-magasin ouvre ses portes à Paris et le succès est au rendez-vous. Les commandes affluent et le domaine doit accroitre sa production pour subvenir à la demande.
Le domaine s'enrichie de beaux fleurons tels que "La Maltroie"," Les Champgains", "Les Chaumes" et "Les Macherelles".
Guy, doté d'une formation en œnologie, assure la succession et en 1992, Thierry lui vient en renfort. Cela permet en 1995 la construction d'une nouvelle cave à voûte élliptiques idéalement conçu pour la maturation naturelle des vins.

Aujourd'hui, le domaine représente 12 ha de vigne et propose une remarquable gamme de grands vins blancs aux noms évocateurs.

Actuellement il n'y a aucun vin disponible de ce domaine

Haut